Le cours « 1 seconde »

18 janvier 2012

Article de Tracey RICHARDSON,  instructrice  du Lean Enterprise Institute,  formée chez TMMK, auteur du blog Toyotagal, traduit par Emmanuel JALLAS

Sujet Lean management : Créer une culture Lean nécessite d’enseigner l’attention aux détails et l’objectif  ou raison pour laquelle les détails sont importants.

Le cours « 1 seconde ».

Comme nombre d’entre vous le savez, j’ai eu la bénédiction d’avoir l’opportunité d’apprendre de mes formateurs Japonais lors du démarrage de TMMK (Toyota Motor Manufacturing Kentucky) en 1987-88. J’étais en production et nous devions définir à l’avance beaucoup de choses concernant les standards, les 5S, les instructions de travail et les contrôles visuels pour satisfaire les besoins de notre client qui était la ligne d’assemblage. Chacune de nos équipes disposait d’un formateur, ou deux suivant sa taille, qui devait nous guider à chaque pas de la démarche. A cette époque je ne pensais pas du tout que c’était si intéressant et combien leur présence était vraiment inestimable ; ils pouvaient être très embêtants et au fond de vous vous rêviez de pouvoir vous cacher d’eux. Ils semblaient demander POURQUOI ? tout le temps – vous rendez-vous compte ! ☺

En regardant le passé presque 24 ans plus tard je ne réalisais pas combien ces moments étaient particuliers et si je devais le refaire ce serait avec une autre vision – c’est à dire « récolter leurs savoirs » autant qu’ils me laisseraient le faire. Une de ces sagesses rétrospectives fameuses à laquelle nous réfléchissons après les faits. Ah ! Si jeunesse savait !

Lire le reste de cette entrée »

Publicités

PSA reportage « ils se battent pour sauver leur usine », quartier général, Direct8 [1]

30 décembre 2011

Sujet de l’article : Comment le lean pourrait aider les opérateurs de production, leurs team leaders, et leurs superviseurs, à réussir à pérenniser leur usine.

Réaction au film « ils se battent pour sauver leur usine », diffusé sur Direct8, dans l’émission quartier général, le 21 novembre 2011.  [Le documentaire ne se trouve plus sur le net, mais on doit pouvoir vous dépanner.]

Introduction :

Un film intéressant qui soulève les bonnes questions et qui montre comment les gens de la base s’investissent dans leur entreprise, avec leurs moyens à eux. Malheureusement ils ne semblent que très peu soutenus par le système de management, peu formés ; et la culture du respect, de la qualité et du juste à temps n’en sont qu’a leurs balbutiements. Quand on voit ce que donnent ces personnes en temps et en énergie – une vie entière pour l’un d’eux – on se dit qu’ils méritent vraiment un coup de main du vrai lean – pas du copier-coller d’outils.

On montrera dans la suite de l’article que la culture la plus répandue va à l’encontre de la compréhension du lean. Notamment des commentaires du film, la voix off, montrent qu’il y a beaucoup d’efforts à faire pour changer l’état d’esprit général pour que puisse se développer le lean management. Le lean n’a rien à voir avec le Taylorisme contrairement à l’idée qu’on peut s’en faire au premier abord. Le lean c’est comme les personnes, il faut les côtoyer longtemps pour bien les connaître.

Commentaires :

Dès les premières secondes on démarre sur « le problème de Bruno ».

Lire le reste de cette entrée »


Heijunka, par Atsushi Niimi, (1/4)

28 juin 2011

Manufacturing Week Speech in Chicago
Tuesday, February 24, 2004
Atsushi Niimi, President and CEO

Courtesy Toyota Pressroom

Toyota Motor Manufacturing North America, Inc.

©traduction : Emmanuel JALLAS

Voici deux mots qui sont synonymes…mais très différents : plat et nivelé. Plat est bourré de sens négatifs. Vous ne voulez certainement pas que votre bière soit plate.  ( … )

Mais nivelé est totalement différent. Une personne logique, calme est « de niveau ». Quelqu’un en qui vous avez confiance est « au même niveau ».

Aujourd’hui je voudrais vous parler d’une des fondations du système de production Toyota – « Heijunka – qui signifie nivelage de la production. Je vais parler de la façon dont Toyota remet l’accent sur cet élément « de base ».

Lire le reste de cette entrée »


Le chauffeur de bus et le muda d’attente

21 février 2011

Sujet Lean management : le muda d’attente pris sous l’angle de la politique urbaine de nos maires, victimes, comme nous, de leurs croyances, habitudes, et « bon sens commun ».

Imaginons qu’un agriculteur soit obligé de s’arrêter au feu rouge tous les 250 mètres quand il laboure son champ.

Cela vous parait complètement crétin, n’est-ce pas?

Alors pourquoi ne trouvons-nous pas crétin qu’un chauffeur de bus, ou nous même, subisse le même calvaire quotidiennement?

Bus au feu rouge

A cause de nos croyances!

Lire le reste de cette entrée »


Parcours pour créer une « culture Lean »

11 février 2011

Article de Tracey RICHARDSON,  instructrice  du Lean Enterprise Institute,  formée chez TMMK, auteur du blog Toyotagal, traduit par Emmanuel JALLAS

Sujet Lean management : Créer une culture Lean nécessite de suivre les étapes d’un parcours complexe.

Lorsque je me déplace chez des clients, ils me demandent toujours : « comment réalisez-vous ou créez-vous une culture comme celle de Toyota? » Je leur dit que c’est une question très importante. Il y a tant d’aspects pour créer cette culture qu’il est dur de donner une réponse courte ou même « d’agiter une baguette magique » pour dire… »Voici ce que vous devriez faire!! ». J’aimerais être aussi douée.

Voici comment je le vois: vous devez vraiment faire la différence entre le coté Humain du lean et le coté des Outils. Le coté humain sera toujours l’aspect le plus difficile de la discipline nécessaire pour créer cette chose appelée culture. Les outils sont juste ce qu’ils sont, principalement des contremesures pour modifier des écarts dans nos process. Pour que les outils aient du succès, les Personnels doivent comprendre leur implication ou le but sous jacent des outils. Comme je l’ai dit dans des articles précédents vous devez expliquer du point de vue de l’entreprise le Quoi, Comment et Pourquoi d’un quelconque changement ou attente à l’intérieur de la sphère de travail d’un individu.

Quand j’enseigne lors de mes sessions de résolution de problème, je passe habituellement 3 heures sur l’aspect culturel avant de commencer à enseigner les 8 étapes de résolution de problèmes. Je décris le processus ou chemin qu’une personne ou leader doit parcourir pour être capable de créer l’aspect humain de la culture. J’appelle ceci la « chaîne culturelle », ça ressemble à cela.

Lire le reste de cette entrée »


La culture de la retouche

8 janvier 2011

Sujet Lean management : pour pouvoir bénéficier du lean management vous allez devoir vous débarasser de votre culture de la retouche qui est comme une seconde peau.

Notre expérience nous montre que toutes les entreprises, dans quelque domaine que ce soit ont, profondément ancré en elles, une culture de la retouche.

Un ouvrier de PSA se plaint de ne plus avoir le temps de retoucher en ligne. Un exemple du profond ancrage de cette culture de la retouche. (tiré de Cadences en chaîne – voir l’article correspondant)

Industrie électronique : des opérateurs spécialisés sont payés à plein temps pour contrôler les cartes après les étapes de test suite au montage en surface, ou après la soudure pour les composants traversants. Reprise de soudures, démontage de composants, remontage de composants sont le quotidien de ces spécialistes.

Industrie du bois laqué : après l’opération de peinture, et de séchage, vient l’opération de lustrage qui sert notamment à corriger les défauts de peinture. C’est généralement le lot complet qui est ainsi retouché à 100%.

Industrie des luminaires industriels : les opérateurs retouchent les problèmes en direct. Les composant mauvais sont démontés et remplacés en direct sur ligne, les « petits » problèmes corrigés en direct.

Distribution : les actualités du 26 décembre dernier concernaient les retours des cadeaux au point de vente pour défauts et non conformités : 1% des ventes sont concernés.

Médecine : que dire de ce titre de France 3,  900 accidents médicaux par jour en France. 325 000 par an! Pour 450 000 lits.

Secrétariat : dans un laboratoire d’analyses, les secrétaires passent 3 fois plus de temps à saisir un document mal écrit ou rempli qu’un document bien rempli. Qui s’en soucie?

Plasturgie : dans une usine de moulage plastique les rebuts sont broyés, puis les copeaux sont réutilisés comme matières premières pour des produits de couleur sombre. Cela fait partie du « process ».

Métallurgie : dans une usine d’injection d’aluminium, les rebuts sont à nouveaux fondus dans le four de fusion, pour être ré-injectés par la suite.  Donc les rebuts, c’est pas un problème. Pour que le management ne les voie pas, il suffit de les balancer dans le four.

Quel est l’impact de cette culture?

Lire le reste de cette entrée »


Ouvrez simplement ma bouche et allez au Gemba!

4 janvier 2011

Article de Bryan Zeigler auteur du blog Lean is good, traduit par Emmanuel JALLAS

Sujet Lean management : Le plus souvent nous n’arrivons pas à résoudre les problèmes parce que nous n’allons pas réellement voir ce qui se passe sur le gemba. Nous sommes aveuglés par nos croyances d’ingénieurs et de « savants ».

L’autre jour j’ai vécu une expérience passionnante chez le dentiste qui modélise ce que je vois dans l’atelier encore et encore. Je rentrais dans la salle d’opération avec un problème connu diagnostiqué par un autre service.

Evidemment ils voulurent faire de nouvelles radios car ils n’avaient pas reçu celles du service diagnostic. Ils me garantirent que mon assurance paierait celles-ci également donc pas d’inquiétude. Bien sûr nous nous demandons tous pourquoi notre assurance augmente tout le temps mais ceci est un sujet pour plus tard. Ils firent la radio panoramique et détectèrent quelque chose et voulurent une radio locale plus détaillée. Donc je mordis l’accessoire coupant comme un rasoir dans ma bouche et pris une nouvelle radio.

Lire le reste de cette entrée »