Heijunka, par Atsushi Niimi, (1/4)

28 juin 2011

Manufacturing Week Speech in Chicago
Tuesday, February 24, 2004
Atsushi Niimi, President and CEO

Courtesy Toyota Pressroom

Toyota Motor Manufacturing North America, Inc.

©traduction : Emmanuel JALLAS

Voici deux mots qui sont synonymes…mais très différents : plat et nivelé. Plat est bourré de sens négatifs. Vous ne voulez certainement pas que votre bière soit plate.  ( … )

Mais nivelé est totalement différent. Une personne logique, calme est « de niveau ». Quelqu’un en qui vous avez confiance est « au même niveau ».

Aujourd’hui je voudrais vous parler d’une des fondations du système de production Toyota – « Heijunka – qui signifie nivelage de la production. Je vais parler de la façon dont Toyota remet l’accent sur cet élément « de base ».

Lire le reste de cette entrée »

Publicités

Le chauffeur de bus et le muda d’attente

21 février 2011

Sujet Lean management : le muda d’attente pris sous l’angle de la politique urbaine de nos maires, victimes, comme nous, de leurs croyances, habitudes, et « bon sens commun ».

Imaginons qu’un agriculteur soit obligé de s’arrêter au feu rouge tous les 250 mètres quand il laboure son champ.

Cela vous parait complètement crétin, n’est-ce pas?

Alors pourquoi ne trouvons-nous pas crétin qu’un chauffeur de bus, ou nous même, subisse le même calvaire quotidiennement?

Bus au feu rouge

A cause de nos croyances!

Lire le reste de cette entrée »


Le prix du boeuf

24 novembre 2010

Sujet Lean Manufacturing : Le MUDA de Transport pris sous l’angle de la distribution de produits carnés en europe.

Le centre d’information des viandes fait actuellement une campagne de publicité « Soyons fermes » pour « redorer » l’image de la viande dans nos assiettes.  C’est une initiative louable. Je vais régulièrement dans le Charolais, et y déguste de bonnes viandes, d’animaux élevés au pré…. Mais pas au prix payé à l’éleveur qui est de 2 à 4€ du Kg au marché de Saint Christophe en Brionnais. La côte de boeuf label rouge est plutôt affichée à 19€ du Kg pour les détaillants locaux les moins chers. (2,70€/kg en moyenne pour l’agriculteur – 0,65 de rendement soit 4,15 €/kg en entrée d’abatoir, 1,5€/kg de coûts industriels soit 6€/kg en entrée de distribution. Dites moi qui fait son beurre avec les vaches!)

Une des annonces de cette campagne d’information nous parle de la mention d’origine, véritable PASSEPORT des viandes : lien

Ce message nous dit que sur une étiquette on peut avoir la mention : « né en Espagne, élevé en Italie, Abattu en Allemagne »…et mangé en France!

Lire le reste de cette entrée »