Commentaires sur « Sochaux, cadences en chaîne » diffusé sur FRANCE 5

Sujet Lean management : Le Lean est décrié, comme toute nouveauté est décriée, par les sceptiques et les rétrogrades, souvent à cause d’un exemple de mauvais emploi qui a des conséquences négatives.

Hier soir, mardi 28 Septembre 2010 à 21h38, France 5 diffusait un « reportage » sur 30 années d’évolutions chez PSA à Sochaux: « Sochaux, cadences en chaîne ». On peut le revoir découpé en 3 parties sur dailymotion : partie 1 partie 2 partie 3

Je mets « reportage » entre parenthèses, parce que si cela avait été un reportage, il n’y aurait pas eu un parti pris par l’équipe rédactionnelle.

J’ai vu pendant une heure environ des individus, et entendu la voix off, se plaindre de l’évolution qu’il y a eu à l’usine PSA de Sochaux au cours des 30 dernières années. Robotisation, augmentation du nombre de tâches à faire dans le même temps, suppression des déplacements, travail sans intérêt ne permettant pas l’utilisation de son cerveau, rythme empêchant la prise d’une bouffée d’oxygène ou la communication humaine. Les critiques allaient tous azimuts contre les destructions d’emplois, les rythmes infernaux, la déshumanisation, et les méthodes Japonaises.

Ce sont des points de vue tout à fait justes, qui se défendent. Mais pas avec les exemples qu’on nous a montré!

Qu’avons nous vu dans ces vidéos?

Un ouvrier se plaignait qu’on lui ait demandé de ne plus attendre les bras croisés derrière son tour « Leblond » en attendant que le vilebrequin soit usiné, ce qui prenait par ailleurs quelques temps. Il se plaignait d’avoir eu d’autres tâches à réaliser.

Ma maman quand elle a eu son lave vaisselle, elle ne passait pas son temps à le regarder en attendant qu’il fasse le boulot. Elle n’avait plus sa vaisselle à faire, mais ce n’est pas pour ça qu’elle ne faisait plus rien.

Un autre se plaignait qu’il avait vu débarquer 200 robots d’un coup dans les années 80 après qu’il y ait eu un rapport sur la productivité double des Japonais.

Sans doute serait-il ravi aujourd’hui qu’une armée d’opérateurs porte des tonnes de ferraille pour lui fabriquer sa voiture, ou alors de payer sa baguette quelques dizaines d’euros parce que son boulanger continue à pétrir sa pate à la main dans un vieux pétrin en bois?

Un autre se plaignait qu’avec l’arrivée de la 205 l’assemblage avait été énormément facilité et donc il y avait plus de tâches à faire. Il oubliait juste de dire que chacune d’elle était beaucoup moins longue qu’une seule des précédentes.

Encore un autre se plaignait de ne plus avoir de temps pour retoucher le boulon dans lequel il manquait un trou car il n’avait pas de marge de temps. Heureusement que les services qualité ont fait correctement leur travail, et que les opérateurs ne font plus de retouches sur ligne, parce que les résultats pour les clients n’étaient pas beaux à voir.

Un autre se plaignait qu’il ne pouvait plus faire comme dans le temps, transporter des composants pour 10 véhicules et remonter la chaine en travaillant plus vite, pour pouvoir s’arrêter 10 minutes et aller s’en griller une. J’ai enfin compris pourquoi le nombre de garagistes ne fait que baisser!

Un dernier enfin se plaignait qu’il n’y ait plus le temps d’avoir des contacts humains, le temps de discuter en travaillant et d’entraide.

La voix Off d’ajouter la disparition de dizaines de milliers d’emplois, et d’omettre de parler du déplacement de ces emplois vers d’autres régions, des sous-traitants, des fabricants d’équipements,…

Quand aux méthodes japonaises, je n’ai pas vraiment vu en quoi ils pouvaient s’en plaindre car:

– J’ai vu des ouvriers forcer ou taper pour clipser des pièces, ce que ne font pas leurs copains Japonais,

Un ouvrier tape du poing, sur votre voiture!

Rajout de février 2015 : étude sur le syndrôme du marteau hypothénarien qui vient confirmer la dangerosité des gestes ci-dessus : http://www.irsst.qc.ca/media/documents/PubIRSST/R-862.pdf

– J’ai vu des ouvriers porter des outils et composants vers les véhicules, alors que leurs collègues Japonais les trouvent directement dans les véhicules ou dans des servantes qui les suivent automatiquement,

Vous feriez ça 300 fois par jour?

– J’ai vu des ouvriers se plier en deux pour monter des pièces sur un caisse trop basse,

Excellent exercice pour les lombaires, non?

– J’ai vu des ouvriers lever les bras en extension maximale pour poser une pièce dans une caisse trop haute,

– J’ai vu des ouvriers se pencher dans les véhicules, alors que leurs collègues Japonais sont assis sur des bras qui pénètrent à l’intérieur de l’habitacle,

Bras levés en extension avec effort au dessus du coeur et nuque basculée en arrière : cœur et cervicales en danger.

– J’ai vu des ouvriers contourner des obstacles, alors que le long des lignes Japonaises, il n’y a que du vide,

Travail, ou exercice de scalp?

– J’ai vu des ouvriers sans casque passer leur tête dans les montants des véhicules et risquer de se cogner à chaque instant,

Par 8 fois en vingt-deux secondes cet ouvrier passe la tête par une ouverture sans protection du crane : Kamikaze?

– Les ouvriers se plaignent des TMS, ce que ne font plus depuis longtemps leurs collègues Toyota.

Etc.

Enfin Il n’y en a aucun qui se soit plaint qu’il y a 30 ans il venait à l’usine en mobylette et qu’aujourd’hui il vienne en 306. il n’y en a aucun non plus qui se soit plaint que PSA existe encore, alors que les marques anglaises ont disparu.

Ce qui est le plus regrettable finalement c’est que ce « reportage » n’ait pas abordé les points importants :

– Comment accompagner positivement les hommes et les femmes au changement continu et à l’évolution naturelle de la technologie et de la société, pour qu’ils le vivent bien et ne regrettent pas « le bon vieux temps ou l’on se tuait au travail ».

– Comment utiliser les cerveaux de ces opérateurs de façon à réduire les pénibilités qui existent encore,

– Comment réduire cet écart de 1 à 4 entre les coûts salariaux Français et les coûts salariaux étrangers dont parlait un manager, sachant que le Français ne bénéficie pas de 4 fois plus d’argent que son collègue étranger.

– Comment ré-humaniser l’environnement de production, sur la ligne (le Job Relations du TWI), ou a coté  en faisant voir comment on construit une voiture de A à Z, en formant a autre chose qu’au poste de travail (ex: comment aller sur internet trouver des leçons et exercices de langues gratuits pour les enfants, comment préparer sa retraite, comment gérer son argent, et autres astuces pour la vie quotidienne…)

Un petit exemple du travail chez Toyota : le Muri a été totalement enlevé.

Les petites musiques que l’on entend en fond sonore sont des signaux d’appel pour que le capitaine d’équipe, le superviseur, les services support viennent résoudre un problème, ou donner un coup de main. Elles sont déclenchées par les opérateurs eux-mêmes à l’aide du boitier jaune dans l’angle inférieur gauche du cadre, ou des cordes au dessus de leur tête.

Emmanuel JALLAS

Un commentaire pour Commentaires sur « Sochaux, cadences en chaîne » diffusé sur FRANCE 5

  1. Homer dit :

    Merci pour cet article tres interessant..et tellement vrai.
    Nous voyons très nettement la vision Lean qui s’arrête au « juste a temps » et la vision TPS.

    Malheureusement, le lean (TPS) est méconnu, et comme toute chose que l’on ne connait pas, cela nous fait peur. et quand on a peur on trouve des justifications pour ne pas faire et/ou critiquer.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s